www.art-de-pierre.eu

PHILIPPE   BOUVET

Maître Artisan Tailleur de Pierre

BEATRICE SASSONE BOUVET

M.O.F. Sculpteur Praticien 1997

LA CHAUX - page 3
Enduits isolants
Les Stucs
Les Fresques

Les différentes utilisations de la chaux dans le batiment :

La chaux aérienne .

Elle est utilisée principalement en décoration intérieure :

  • Les eaux fortes .
  • Les badigeons .
  • Les stucs .

Carbonatation de la chaux aérienne :

  • La prise de la chaux aérienne s'effectue par carbonatation, c’est-à-dire en absorbant le gaz carbonique (CO2) présent dans l'atmosphère : d'où son nom de « chaux aérienne » .
  • Selon l'humidité du millieu, cette réaction se produit sur plusieurs mois : la vapeur d'eau se lie avec le gaz carbonique atmosphérique pour former l'acide carbonique; la chaux fixe le gaz carbonique contenu dans cet acide et se transforme en calcaire. le résultat de cette opération est à nouveau du calcaire (CaCO3).
  • Le mécanisme de prise par carbonatation s'effectue en présence d'eau, d'où une maîtrise indispensable des conditions de mise en oeuvre (humidification des supports, contrôle des conditions climatiques...).

La chaux hydraulique .

Elle est principalement utilisée pour les enduits .

Elle est obtenue à partir de calcaire contenant des silicates, aluminates, des composés de magnésium. La chaux hydraulique la plus courante provient de la calcination de calcaire mêlé d'argile. Elle fait prise, en quelques heures, au contact de l'eau, d'où son appellation.

Carbonatation de la chaux hydraulique :

  • Le calcaire naturel est le plus souvent mélangés à des marnes et des argiles riches en éléments chimiques principalement la silice et aussi le fer, l'aluminium. Aux températures de cuisson (800 et 1 500 ° C), le calcium se combine avec ces éléments pour former des silicates, des aluminates et des ferro-aluminates de calcium.
  • Au contact de l'eau, lors de l'extinction de la chaux vive, et surtout pendant la mise en oeuvre des mortiers, ces molécules forment des hydrates insolubles. Les proportions d'alumine et de fer sont très faibles : dans les liants blancs, les teneurs en fer sont inférieures à 0,1 ou 0,2%. La prise hydraulique est essentiellement due à la réaction entre le CaO et les silicates.
  • C'est après la mise en oeuvre que la chaux et les hydrates vont se carbonater au contact de l'air humide pour redonner le carbonate de calcium et la silice d'origine. C'est la partie aérienne de la prise.
  • Le rapport entre différents composants associés à l'argile et la part en chaux définit l'indice d'hydraulicité.

1  -  2  -  3
accueil  > Enduits  >  la Chaux page 3